La guerre des pictogrammes nutritionnels

 In Non classé

Alors qu’aucun consensus européen ne voit le jour au niveau des pictogrammes nutritionnels, la France a décidé de franchir une étape importante en réorientant le débat vers le premier concerné : le consommateur.

En France, la loi La loi santé du 26 janvier 2016 prévoit d’instaurer un système d’étiquetage nutritionnel graphique sur les emballages des produits alimentaires pour améliorer l’information du consommateur. Même si cet étiquetage n’est pas obligatoire, les industriels sont farouchement contre et il fait l’objet de longs débats. Aussi, d’ici la fin de l’année, le ministère de la Santé va tester quatre systèmes différents d’étiquetage nutritionnel en magasin, afin de choisir celui qui sera recommandé (mais pas imposé) sur les packagings. Un test à 1,6 million d’euros, tout de même…

Quatre notations sont en compétition, des plus simples aux plus complexes. Cinquante magasins tirés au sort (parmi les enseignes volontaires, franchisés exclus) seront choisis pour participer à l’expérimentation. Chacun des quatre étiquetages sera testé dans dix points de vente, les dix derniers servant d’échantillon témoin. L’opération durera dix semaines.

Dans le protocole, les hypermarchés sont finalement exclus de l’expérimentation : trop de produits à sticker et trop de paniers à enregistrer… Le test sera donc limité aux supermarchés et hard discounters et il n’est pas exclu, même, de définir une surface maximale acceptable afin « d’ajuster » encore les coûts d’intervention.

En rayon, quatre à six catégories de produits seront concernées par le test (yaourts et desserts laitiers, traiteur frais, plats en conserve, viennoiserie et panifications emballées, céréales et biscuits petit déjeuner, boissons rafraîchissantes sans alcool).

L’étude vise ainsi à déterminer l’impact des différents étiquetages sur la composition du panier, et les éventuels reports d’achats qu’ils suscitent. Les catégories choisies ont justement été retenues parce qu’elles proposent en leur sein une offre hétérogène sur le plan nutritionnel, susceptible de justifier de nouveaux arbitrages chez des consommateurs mieux informés.

Les consommateurs ont maintenant la parole. L’avenir nous dira ses attentes coïncident avec les préconisations des industriels et des autorités….

Nous vous tiendrons informés.

Recent Posts

Leave a Comment

Commencez à taper et appuyez puis appuyez sur Entrée pour lancer la recherche